Revenir au site

Indice Cantrust 5e édition: les dirigeants canadiens font face à une période décisive

· Nouvelles

Montréal (Québec), 23 avril 2020 – À travers l’histoire, la confiance des Canadiens envers leurs institutions est généralement demeurée stable et solide. Pourtant, l’Indice CanTrust 2020, l’une des études les plus exhaustives et rigoureuses sur le sujet au Canada, suggère qu’il existe une marge d’amélioration importante à atteindre sur plusieurs aspects. Chose certaine, la période d’incertitude et de perturbations, liée à la pandémie amplifie les aspects positifs et négatifs du leadership au pays.

« La crise actuelle vient mettre la confiance à l’épreuve comme jamais auparavant. Elle constitue l’un des plus grands tests que la plupart des dirigeants ont eus ou auront à subir », dit Silvie Letendre, présidente et directrice générale de Capital-Image, agence partenaire de la firme de marketing intégré Proof Inc., qui a réalisé l’Indice CanTrust. « Nous savons que la crédibilité accroit le niveau de confiance lorsque celle-ci est fondée sur l’intégrité. À cet égard, l’Indice CanTrust 2020 démontre que 64 % des Canadiens croient que d’avoir un leader qui communique ouvertement est fondamental », ajoute-t-elle.

Confiance faible au Canada, mais meilleure pour les Québécois et les personnes de 50 ans et plus

Encore une fois cette année, le Québec se classe parmi les premiers (44%), immédiatement après les provinces de l’Atlantique et loin devant les autres provinces canadiennes en ce qui a trait à la confiance envers les OBNL, les médias, les PME, les gouvernements et les grandes corporations. Ceci peut être attribuable à un plus grand sentiment d’appartenance envers la communauté, nos entreprises et nos institutions.

Cependant, il est préoccupant de constater que, pour l’ensemble du Canada, la confiance demeure faible dans de nombreux domaines. Cette année, l’Indice CanTrust se situe à 38 % au Canada (une baisse de 1 % depuis l’an dernier et de 7 % par rapport à la première édition en 2016). Néanmoins, ce taux atteint jusqu’à 55 % pour ceux qui ont une prédisposition plus élevée à faire confiance (par exemple, les nouveaux arrivants et les personnes de plus de 50 ans).

Le taux de confiance envers les hauts dirigeants est en décroissance

Un fait particulièrement inquiétant, surtout en cette période de grande instabilité, est la diminution du niveau de confiance envers nos dirigeants d’entreprise. Ce taux est passé de 55 % en 2018 à 38 % en 2020, un recul de 17%. Les employés accordent à leur employeur une note passable en ce qui concerne les efforts visant à instaurer la confiance à l’interne.

Plus ils s’éloignent dans la hiérarchie de leurs cadres supérieurs, plus ils ont tendance à leur accorder une note inférieure. De surcroît, lorsque l’on a demandé aux Canadiens à qui ils préféraient accorder leur confiance pour les sources de renseignements crédibles, les chefs d’entreprise n’ont obtenu qu’un faible 28 %.

Bien que les hauts dirigeants doivent toujours se souvenir de passer de la parole aux actes, les employés sont généralement plus enclins à faire confiance à leur supérieur immédiat. Ce qui veut dire que les hauts dirigeants ont intérêt à bâtir la confiance de leurs cadres intermédiaires, puis de leur donner les moyens pour renforcer ce sentiment de confiance à travers l’organisation.

La façon dont les dirigeants et les entreprises se comportent présentement aura un impact déterminant sur le niveau de confiance que les gens ressentiront. Les équipes les plus agiles et donc, les mieux préparées à naviguer dans l’incertitude sont généralement celles dont le niveau de confiance est le plus grand.

Les hauts dirigeants ont la responsabilité de mieux comprendre les mécanismes de la confiance afin d’être plus habiles à l’instaurer.

La confiance envers les services essentiels est relativement forte

Les niveaux de confiance demeurent solides envers les services essentiels. Les hôpitaux atteignent 66 %, les épiceries 58 %, le système de la santé 57 % et les banques 48 %. Au cours des cinq dernières années, nous avons constaté que les Canadiens accordent un niveau de confiance qui reste stable quant aux services et institutions publics. Par exemple, la confiance envers la GRC se maintient à 61 % et celle ressentie envers le système d’éducation à 55 %. Le haut niveau de confiance des nouveaux arrivants au pays est une autre caractéristique digne d’être mentionnée, car elle contribue à l’augmentation de la moyenne nationale.

Nous faisons confiance à la science et notre confiance envers les médias augmente

Lorsque vient le temps de penser à des sources d’informations crédibles, les Canadiens font davantage confiance aux médecins (76 %) et aux scientifiques (70 %) qu’à toutes les autres sources, à l’exception de leurs propres amis et de leur famille (78 %).

Alors que nous n’avons jamais autant eu besoin d’information fiable et crédible, la situation est particulièrement encourageante pour les médias. Cette confiance a augmenté en 2020 pour atteindre 44 %, soit 4% de plus que l’année dernière.

Elle pourrait augmenter encore plus, car les gens comptent énormément sur les médias depuis le début de la crise COVID-19. Plus de la moitié de tous les Canadiens disent d’ailleurs faire confiance à une « presse libre et indépendante » au pays.

Les blogueurs/influenceurs et les célébrités reçoivent, pour leur part, la note la plus faible, respectivement 18 % et 16 %, mais l’influence de ces groupes ne peut être écartée, car les taux de confiance doublent lorsque les répondants sont âgés de 25 ans et moins.

À propos de l’Indice CanTrust 2020

La 5e édition annuelle de l’Indice CanTrust est une étude pancanadienne parrainée par l’agence de communication Proof Inc., de Toronto en partenariat avec l’agence Capital-Image afin d’analyser les niveaux de confiance. Il s’agit d’une source importante de données canadiennes recueillies auprès d’un échantillon de 1 500 Canadiens. Le sondage a été effectué du 17 au 27 janvier 2020 alors que la COVID-19 commençait à gagner du terrain à travers le monde. L’échantillon est représentatif de la population canadienne par région, âge et sexe avec une marge d’erreur de +/- 2.5 points de pourcentage.

Pour en savoir plus, veuillez consulter le CanTrustIndex.ca.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK